La photographie au sténopé c’est quoi ?

– Concept :

Cette technique rudimentaire peut se résumer en 2 points : une boite et un trou. Fondamentalement c’est tout ce dont on a besoin pour réaliser un appareil à sténopé. L’image va se former à travers le trou et se projeter à l’intérieur de la boite sur une surface photosensible (film ou papier).

– Caractéristiques :

Comparées à un appareil « classique », les images produites par un sténopé sont plus douces. Les temps de pose sont longs (de quelques secondes à plusieurs minutes). Il est nécessaire d’utiliser un trépied ou de poser l’appareil sur un support stable. La profondeur de champ est infinie. Ce qui revient à dire qu’il n’y a pas de zone de flou, tout est net du premier plan à l’infini. La plupart des supports photosensibles sont utilisables (film noir & blanc, couleur, diapositive, ou papier photo). L’appareil ne possède généralement pas de viseur, le cadrage se faisant au jugé. La photographie au sténopé laisse donc une large part à l’imprévu et à une relative lenteur, ce qui en fait son charme.

– Technique :

La focale et l’ouverture étant fixes, il suffit de déterminer le temps d’exposition. Celui-ci dépend de la sensibilité du support, de l’ouverture (le diamètre du trou) et de la luminosité ambiante. Mesurer la lumière à l’aide d’une cellule à main ou d’une application pour smartphone peut s’avérer pratique au début. Avec un peu d’expérience, on finit par s’en passer dans les situations connues.